Vaisselle

Vaisselle

V comme… Vaisselle

Vaisselle

Objet du quotidien et élément de décoration, la vaisselle répond aussi bien à des critères pratiques qu’esthétiques. Quelles sont les pièces indispensables ? En quelle quantité ? Quelles questions se poser avant de choisir sa vaisselle ? Découvrez nos réponses à vos questions pour un achat réussi.

1.

Une petite histoire de la vaisselle

Même si les éléments qui la composent ont évolué au fil des siècles, ainsi que leur usage, la vaisselle existe depuis la Préhistoire. Des coupes, des écuelles, des vases et des gobelets datant de 3000 ans avant Jésus-Christ ont ainsi été retrouvés en Europe, le plus souvent associés à des rites funéraires.

Dans la Grèce antique, la vaisselle est le plus souvent conçue en céramique et en métal, principalement du laiton. On trouve alors des bassines, des bols, des cruches, qui permettent de stocker et de transporter la nourriture.

Dans les villas de la Rome antique, où la vaisselle en argent est très prisée, les convives peuvent prendre leurs repas en position allongée, dans un lit à 3 places appelé triclinium, tandis que les Gaulois les plus pauvres prennent leurs repas par terre.

Les repas sont pris assis à partir du Moyen-Âge, et la vaisselle est alors majoritairement confectionnée en céramique. Les plus riches utilisent également des cuillères en métal, généralement en bronze ou en argent, pour cuisiner et prendre les sauces dans le plat commun, tandis que les classes populaires ont recours aux ustensiles en bois.

C’est à partir de la Renaissance que le service à table prend toute son importance, et que la vaisselle devient, pour les classes aisées, un moyen d’afficher son rang et son appartenance sociale. On trouve même de la vaisselle d’apparat, qui n’a alors d’autre fonction que d’être montrée.

Au 17ème et au 18ème siècle, les arts de la table se complexifient encore : on valorise les bonnes manières, et chaque pièce de vaisselle a un emplacement précis. Le couteau et la fourchette se placent à droite de l’assiette, et la table est systématiquement recouverte d’une nappe.

Au 19ème siècle, on voit apparaître les verres en cristal, et les plats sont désormais servis les uns après les autres. Ce type de service, appelé « à la russe », vient remplacer le service à la française, où tous les plats étaient disposés en même temps sur la table et placés sur des réchauds. Ce sont les restaurants qui, les premiers, adoptent ce nouveau type de service, qui est beaucoup plus facile à facturer.

Avec l’industrialisation, la vaisselle se veut peu à peu plus fonctionnelle et facile d’entretien, même s’il est toujours d’usage d’utiliser de plus belles pièces lorsque l’on reçoit des invités.


2.

Comment composer un service de table ?

Un service de table est traditionnellement composé de vaisselle, mais aussi de linge de table et de divers accessoires comme la salière et la poivrière, le tire-bouchon et le décapsuleur, le dessous-de-plat, le chauffe-plat ou encore la corbeille à pain.

Si vous souhaitez vous en tenir uniquement à la vaisselle, il est recommandé d’acheter vos assiettes et vos verres en quantité suffisante, plutôt que de vous retrouver avec un service dépareillé le jour où vous recevrez davantage d’invités que d’habitude.

Tout dépend, bien sûr, de votre mode de vie et de la composition de votre famille, mais il est généralement conseillé de prévoir la vaisselle suffisante pour une douzaine de personnes.

Pour constituer votre service de table, vous aurez donc besoin de 12 assiettes plates, 12 assiettes creuses et de 12 assiettes à dessert, ainsi que d’autant de verres à pied, de verres à eau, de flûtes de champagne, de tasses à café et de soucoupes.

Il vous faudra ajouter à ceci des couverts, des plats de service et certains accessoires comme les soupières, les saladiers et les saucières, ainsi que des bols, des verrines, des ramequins mais aussi des coupelles et des coquetiers.

3.

Comment choisir sa vaisselle ?

L’importance de la matière

Vous avez le choix entre trois principales matières, auxquelles s’ajoute le verre : la faïence, le grès et la porcelaine.

La faïence est plus poreuse que la porcelaine, ce qui la rend plus fragile. Elle a l’inconvénient de se rayer facilement, mais présente une grande diversité de couleurs et de finitions.

La porcelaine, bien que plus fine, est également plus résistante, que ce soit aux chocs ou aux brusques écarts de température. C’est la matière noble par excellence lorsque l’on parle des arts de la table.

Le grès, quant à lui, est plus rustique mais non dénué de charme. Il est plus solide que la porcelaine et la faïence.

Pour ce qui est du verre, on le trouve aujourd’hui dans de nombreuses couleurs, avec différentes textures et finitions. Il est le plus souvent traité pour être encore plus résistant, et ne présente donc pas de danger, si ce n’est qu’il est un peu plus bruyant que le grès, la faïence et la céramique.

Une vaisselle coordonnée ou des mélanges assumés ?

Tout dépend de vos goûts personnels ! Cela dit, les services de table entièrement coordonnés sont désormais un peu désuets, et pour plus de modernité, on vous recommande de miser sur les associations de couleurs et de matières. L’idée n’est pas d’assembler une vaisselle totalement dépareillée, mais d’oser quelques mélanges harmonieux.

Pensez également à acheter les éléments de vaisselle dans différentes tailles et formes : vous n’utiliserez pas de la même manière un grand bol et un petit, un plat de service rond et un rectangulaire, un saladier XXL et un autre de taille moyenne. L’usage de ces différentes pièces de vaisselle dépendra en grande partie de leurs dimensions.

Une vaisselle fonctionnelle pour un usage quotidien

En dehors des grandes occasions, pour lesquelles vous accepterez sûrement plus volontiers d’utiliser une vaisselle plus fragile et délicate à entretenir, privilégiez pour vos repas quotidiens une vaisselle fonctionnelle, supportant le micro-ondes et le lave-vaisselle.

Cela ne signifie pas pour autant que vous devez faire une croix sur la dimension esthétique de vos verres, assiettes et couverts ! Il existe aujourd’hui une grande diversité dans les modes de fabrication de la céramique, qui permet de trouver de la vaisselle en faïence, et même en porcelaine, susceptible de supporter le four à micro-ondes et le lave-vaisselle.

Enfin, ne négligez pas la vaisselle en grès, dont les finitions brutes et les lignes épurées sont très à la mode, et qui supporte aussi bien le lave-vaisselle que le micro-ondes.