Couteau de service à fromage

Couteau de service à fromage

C comme… Couteau de service à fromage

Couteau de service à fromage

Un plateau à fromages doit idéalement être accompagné non pas d’un, mais de plusieurs couteaux à fromage. Chacun d’entre eux correspond à des fromages différents, de par leur consistance, leur texture ou encore leur affinage. Posséder plusieurs couteaux à fromage permet également de ne pas mélanger les goûts. Comment les choisir et les utiliser ?

1

Quels sont les différents couteaux à fromage?

Le couteau à double pointe

Ce couteau à fromage possède une lame recourbée qui s’achève par une double pointe. Sa lame est fine pour limiter l’adhérence de la pâte et favoriser la découpe. Sa double pointe est spécialement conçue pour piquer le morceau de fromage découpé et le poser dans son assiette.

Le couteau à double pointe, que l’on appelle aussi couteau fromagette lorsqu’il est de plus petite taille, convient bien aux fromages à pâte molle ou souple, comme le Brie ou le Camembert. Lorsque le fromage est vraiment fondant et crémeux, comme le Saint-Félicien par exemple, il est préférable d’utiliser un simple couteau à beurre, aussi connu sous le nom de couteau à tartiner, car la découpe est impossible.

Certains couteaux à fromage à double pointe possèdent une lame ajourée, qui réduit encore plus le phénomène d’adhérence de la pâte à la lame.

Le couteau à fine lame

Il existe des couteaux à fromage dotés d’une lame très longue et très fine, qui permet de découper proprement les fromages les plus crémeux. Lorsque vous choisissez vos couteaux à fromage, ayez en tête cette règle simple : plus la lame est fine, moins elle offre de surface susceptible de coller à la pâte et d’empêcher la découpe.

Le ciselet

Le ciselet est un petit couteau à fromage, assez ressemblant au couteau à huîtres. Sa lame courte est reconnaissable à sa forme en amande, et son manche est bombé. Il est recommandé pour découper les fromages à pâte très dure, comme le Beaufort ou le Comté. On l’appelle aussi couteau à parmesan, car il coupe très efficacement le fromage du même nom.

Le couperet à fromage

Le couperet à fromage possède une large et longue lame, spécialement conçue pour les fromages à pâte dure, ainsi que ceux dont la pâte est friable et a tendance à s’effriter facilement. Il permet de découper de façon propre et nette des fromages comme le Comté, l’Emmental ou la Mimolette.

La lyre à fromage

La lyre n’est pas à proprement parler un couteau, mais son fil tranchant permet de découper de fines tranches de Roquefort, de Fourme d’Ambert ou encore de Bleu d’Auvergne, avec une grande précision.

La hachette à fromage

Pour découper de façon propre, précise et sans effort les fromages à pâte dure comme le Beaufort ou l’Emmental, vous pouvez utiliser une hachette à fromage, qui permet également d’ôter la croûte.

Le couteau à double manche

Le couteau à double manche, aussi appelé couteau à fromage deux mains, s’utilise en effectuant un mouvement de balancier. Il est réservé à la découpe de meules de fromage comme l’Edam, le Cantal ou la Tomme.

2

Comment utiliser un couteau à fromage?

Vous avez fait votre choix parmi les différents couteaux à fromage ? Il vous reste maintenant à savoir comment les utiliser, pour une découpe permettant à chaque invité de profiter pleinement des saveurs des fromages présents sur votre plateau.

Tout d’abord, un petit point sur le vocabulaire : on appelle « cœur » la partie centrale d’un fromage, tandis que le « talon » désigne les bords du fromage. Plus on est proche du cœur, plus la pâte est crémeuse, avec une certaine douceur au niveau gustatif. En revanche, plus on s’éloigne du cœur et que l’on se rapproche du talon, plus le goût est fort et la pâte ferme.

Lorsque vous découpez le fromage, vous devez donc garder à l’esprit que chacun doit pouvoir profiter de ces différentes saveurs, de la plus douce à la plus prononcée.

Pour les fromages plats et ronds, la règle est simple : il suffit de les découper comme des gâteaux, en découpant des parts triangulaires du centre jusqu’au talon. Vous procéderez ainsi avec le Coulommiers, le Munster ou encore le Camembert. C’est la même chose pour les fromages en forme de cœur comme le Neufchâtel.

Les fromages en forme de bûche doivent tout simplement être tranchés en rondelles, tandis que les fromages de grande taille dont on n’achète souvent qu’une portion en pointe, comme le Brie de Meaux, ne doivent surtout pas être découpés perpendiculairement à la pointe, ce qui obligerait les derniers convives à ne manger que la croûte. Il faut tout simplement couper des tranches parallèles, en partant de la pointe jusqu’au talon.

Pour les fromages à pâte pressée qui proviennent de meules, comme le Beaufort ou le Comté, l’usage est de commencer par découper, avec le couteau à fromage, des tranches parallèles au talon puis, lorsque le fromage est consommé jusqu’à mi-hauteur, de poursuivre en découpant le reste des parts en éventail, ce qui permet de répartir la croûte de manière plus équitable.

Les fromages carrés doivent idéalement être découpés une première fois en diagonale : dans la partie découpée, on coupe à nouveau des triangles pour obtenir un nombre plus ou moins important de parts en fonction de l’appétit des convives. Il est également possible de procéder comme avec les fromages ronds et plats, en découpant des parts triangulaires du cœur jusqu’au talon.

Pour ce qui est du Bleu d’Auvergne ou du Roquefort, on privilégie une découpe en éventail, tandis que pour les fromages pyramidaux comme le Valençay, on découpe des parts triangulaires sur toute la hauteur.

3

Comment présenter un plateau de fromages?

Pour présenter votre plateau de fromages dans les règles de l’art, prévoyez un couteau par fromage afin que les saveurs ne se mélangent pas, et disposez les fromages dont le goût est le plus puissant au centre du plateau.

Généralement, il est recommandé de proposer entre 5 et 7 fromages différents.

Prévoyez un fromage à pâte dure comme le Beaufort, un fromage de chèvre et / ou un fromage de brebis, un fromage à pâte mi-dure comme le Saint-Nectaire, du Brie pour ce qui est des fromages à pâte molle et à croûte fleurie, du Munster pour les fromages à croûte lavée, et un fromage à pâte persillée, comme le Roquefort ou le Bleu d’Auvergne.

Article rédigé par Thierry Villotte